Choisir le primaire adéquat pour une toiture plate bitumineuse

toiture bitumineuse

 

Aussi qualitative soit-elle, la sous-couche bitumineuse d’une toiture plate ne tardera pas à s’en détacher sans l’usage préalable du bon primaire. Enduire un primaire de qualité sur la surface de la toiture est en effet indispensable pour préparer celle-ci à accueillir la membrane en bitume. Chez SOPREMA, nous proposons un large assortiment de primaires aux applications variées. Comment choisir le bon produit face à l’étendue de l’offre ? Nous vous l’expliquons ici. Suivez le guide !

Quelle est l’utilité d’un primaire ?

Que vous colliez ou soudiez au chalumeau la membrane bitumineuse, l’utilisation d’un primaire est une étape essentielle dans la construction d’une toiture. Il assure en effet une bonne adhérence entre la surface de la toiture et la sous-couche en bitume. Bien souvent, une épaisse couche de poussière recouvre la structure porteuse du toit, en particulier si celle-ci est formée de béton. Il est donc crucial d’éliminer la majorité de cette poussière à l’aide d’une brosse et d’en fixer les résidus avec le primaire adéquat. Dans le cas contraire, le risque que la sous-couche se détache est bel et bien réel, avec toutes les conséquences qui s’en suivent. La couche de finition ne tardera en effet pas à se détacher à son tour, rendant la toiture vulnérable à l’eau. Il va de soi que l’utilisation d’un primaire n’a que peu de sens pour les étanchéités fixées de manière mécanique ou indépendante, mais dans les autres cas de figure, le primaire est tout simplement un produit indispensable.

Quatre types de primaires pour toitures bitumineuses

On distingue quatre types de primaires, chacun possédant des caractéristiques propres :

1.     Primaires en phase solvant :

Les primaires en phase solvant conviennent à une multitude d’applications. Ces produits sont légèrement liquides et possèdent un avantage de taille : ils sèchent extrêmement vite en raison de la volatilisation rapide des solvants. Le temps de séchage de ces primaires ne dépasse généralement pas trente minutes à trois quarts d’heure, après quoi vous pouvez passer à la suite des opérations.

Il existe toutefois un revers à la médaille, puisque les solvants sont des substances hautement inflammables et présentent donc des risques lors du stockage et du transport. C’est la raison pour laquelle les solvants doivent toujours être transportés selon les règles établies par l’ADR, l’Accord relatif au transport international de marchandises dangereuses par route. La prudence est également de mise lorsque vous soudez des membranes bitumineuses au chalumeau. Si vous ne respectez pas le temps de séchage recommandé ou approchez le chalumeau trop près du seau de primaire, une gigantesque flamme risque de se former.

SOPREMA vous offre le choix entre :

  • SOPRADERE QUICK: comme son nom l’indique, ce primaire en phase solvant possède un temps de séchage extrêmement rapide.
  • ELASTOCOL 500: vous travaillez avec des bitumes SBS et désirez obtenir une adhérence encore meilleure avec la surface de la toiture ? Ce primaire est alors le produit qu’il vous faut.

2.    Primaires en phase aqueuse :

Contrairement aux primaires en phase solvant, les primaires en phase aqueuse affichent un temps de séchage variable qui dépend fortement des conditions météorologiques. Lorsque celles-ci sont favorables, le temps de séchage des primaires en phase aqueuse correspondra plus ou moins à celui des primaires en phase solvant, mais par temps humide ou brumeux, le séchage complet de ces produits demandera bien plus de temps.

Les primaires en phase aqueuse présentent toutefois un avantage non négligeable : ils ne sont absolument pas inflammables, d’où leur popularité. AQUADERE, un vernis d’adhérence à base de bitumes en phase aqueuse, est le choix de primaire idéal pour ceux et celles qui souhaitent éviter tout risque de feu.

3.    Primaires pour membranes auto-adhésives :

Les bitumes auto-adhésifs requièrent l’usage d’un primaire spécifique, qui renforce le pouvoir d’adhérence de la membrane auto-adhésive et donc l’adhérence entre cette dernière et la surface de la toiture. Si vous posez une membrane auto-adhésive, utilisez ELASTOCOL 600, un primaire en phase solvant spécialement conçu pour les membranes auto-adhésives, ou ELASTOCOL 503.

4.    Primaires pour chantiers d’ingénierie civile

Les projets d’ingénierie civile, tels que la construction de ponts ou le revêtement de routes, requièrent l’usage d’un type de primaire précis. Les primaires les mieux adaptés aux chantiers d’ingénierie civile sont :

  • AQUADERE TP ;
  • ELASTOCOL 500 TP.

Appliquer un primaire

Tous les primaires de SOPREMA peuvent être appliqués de manière facile et rapide à l’aide d’un rouleau de peinture sur des surfaces sèches, propres et non grasses. Pour les chantiers de grande envergure, l’usage d’un pulvérisateur est également possible. Veillez simplement à ce que le primaire, de couleur noire, ne tache pas les matériaux situés à proximité.

Vous cherchez le primaire adéquat pour un projet spécifique ou avez d’autres questions sur le sujet ? N’hésitez pas à contacter nos spécialistes produits. Vous ne vous engagez à rien, et obtenez les réponses à vos questions.