Flagon TPO apporte de la fraîcheur aux magasins de meubles

Une toiture de 4 500 m² avec verrière subit une cure de jouvence à l’aide de plaques en PIR et d’une étanchéité synthétique blanche de SOPREMA

IMG_2269(mooier) web

 

Une meilleure isolation et davantage de lumière dans la salle d’exposition étaient les principales exigences de Meubelen J. Van den Bergh pour la nouvelle couverture de toiture de la salle d’exposition de 4 500 m² de son magasin de meubles. L’entreprise Limburgse Industriële Dakwerken (LID), basée à Herck-la-Ville, a élaboré une proposition sur mesure basée sur des plaques en PIR et une étanchéité synthétique de SOPREMA : Flagon TPO de couleur blanche.

Signes de vieillissement

Meubelen J. Van den Bergh a démarré en 1952 en tant qu’entreprise familiale modeste dans le centre de Tisselt. Elle s’est ensuite rapidement développée pour devenir une entreprise de meubles renommée. Ce magasin de village s’est rapidement installé dans une salle d’exposition spacieuse de 4 500 m² à l’extérieur du centre. Le bâtiment possède une ossature en acier et une tôle Steeldeck et est équipé d’une couverture de toiture bitumineuse. Une grande verrière divise le toit en deux au-dessus du hall d’entrée central. Toutefois, après plusieurs décennies, des signes de vieillissement sont peu à peu apparus, et la couverture de toiture a commencé à présenter des fissures à plusieurs endroits.

Une nouvelle couverture de toiture s’imposait donc. « Cela étant, la famille Van den Bergh savait par expérience que les températures sous le Steeldeck pouvaient augmenter considérablement pendant les étés chauds », explique Jelle Wellens, chef de projet chez Limburgse Industriële Dakwerken (LID). « C’est pourquoi il nous a été demandé de prévoir une isolation supplémentaire pour le toit et de remplacer la verrière par une alternative présentant une meilleure isolation qui permettrait de laisser entrer davantage de lumière dans la salle d’exposition. Grâce à ces informations, nous nous sommes mis à élaborer une proposition sur mesure. Nous avons proposé de conserver la couverture de toiture existante comme pare-vapeur, d’ajouter des panneaux isolants en PIR et d’appliquer par-dessus le tout une étanchéité synthétique de SOPREMA : Flagon TPO, en blanc. »

Désagréments minimes

LID a choisi des panneaux isolants en PIR et a déterminé leur épaisseur spécifique en fonction d’une valeur R cible de 4,5 m² K/W. « Cela a permis à Meubelen J. Van den Bergh de satisfaire aux conditions d’obtention d’une subvention », explique LID. « Pour une toiture plate, le choix du PIR était évident. De par leurs excellentes valeur d’isolation et résistance à la compression, les grandes plaques contribuent à la solidité du toit. Le support en tôle Steeldeck facilite également le choix de la fixation mécanique. Il s’agissait du reste d’un autre élément qui contribue à la stabilité. »

Flagon TPO de SOPREMA convient extrêmement bien aux systèmes aussi bien fixés mécaniquement que collés. – Jelle Wellens, chef de projet chez Limburgse Industriële Dakwerken (LID)

Pour faire office de pare-vapeur, la couverture de toiture existante a été soigneusement nettoyée et LID a réparé les fissures qui s’y trouvaient. Puis a suivi le démontage de l’ancienne verrière. Sa base a été dotée d’une bordure supplémentaire de surélévation afin d’offrir une isolation supplémentaire de la toiture. La bordure a également été isolée et des solins d’attente en TPO ont été posés. C’est ainsi que LID a été en mesure de monter la nouvelle verrière le même jour. « Tout s’est passé le jour de la fermeture de la salle d’exposition et a donc entraîné peu de désagréments », explique LID. LID a ensuite isolé l’ensemble de la toiture et l’a terminée par une étanchéité synthétique en Flagon TPO.

Couverture de toit blanche : une solution durable pour une sensation de fraîcheur perceptible

« En guise de touche finale, l’étanchéité synthétique avec Flagon TPO en blanc représentait une bonne alternative au bitume, tout en restant abordable », indique LID. « De plus, ce matériau synthétique convient extrêmement bien aux systèmes aussi bien fixés mécaniquement que collés. La surface blanche absorbe moins de chaleur, ce qui réduit considérablement la température de la couverture de toit et améliore la durée de vie du produit. En outre, la réflexion de la surface blanche et l’isolation créent une sensation de fraîcheur sous le toit. Une couverture de toit blanche est également fortement recommandée si le maître d’ouvrage souhaite conserver la possibilité d’installer des panneaux solaires par la suite. »