Des toitures durables et faciles à entretenir pour « l’école du futur »

Les produits SOPREMA s'inscrivent parfaitement dans l'objectif de durabilité de la commune de Ravels concernant l'école primaire communale De Kleine Wereld

De kleine wereld ravels

 

La municipalité de Ravels a estimé que De Kleine Wereld, son école communale maternelle et primaire, avait besoin d’être modernisée. Une modernisation radicale en fait : ils ont opté pour « l’école du futur », dotée de nombreuses technologies durables. Pour chacune des différentes toitures plates, la gamme SOPREMA semblait proposer une solution adéquate.

Divers supports et finitions

À Ravels, l’école communale primaire se composait encore d’un patchwork de bâtiments vieux de plus de 70 ans. Les élèves de l’école méritaient mieux, a estimé le conseil communal. Ils ont donc lancé un appel à projets. Le bureau d’architectes Peeters, Van Gils & Verdonck a dessiné le projet lauréat et l’entrepreneur Artem – Groep Van Roey a été chargé de le réaliser. Au début de l’année 2018, les élèves ont déménagé des bâtiments scolaires situés sous l’église vers des modules préfabriqués installés sur les terrains de football locaux. Le plan était de démolir les anciens bâtiments et les remplacer par un tout nouveau bâtiment de 4 000 m², sur trois niveaux. Une grande attention a été accordée aux techniques durables : le bâtiment sera équipé d’un chauffage et d’un refroidissement par le sol (via un système d’accumulation de la chaleur et du froid), et sera construit en pierre de silicate écologique, acoustiquement isolante et accumulant la chaleur. 

 

Le projet ne comprend que des toitures plates, mais selon différentes variantes. Il y a des toitures classiques reposant sur une assise en béton, mais la salle de sport est surmontée d’un tablier en acier, et une des aires de jeu est couverte d’une structure en bois de 230 m². Au premier étage est prévue une terrasse de 200 m² accueillant une deuxième aire de jeu et donc une couche de lestage. Une deuxième terrasse est située au deuxième étage, et le bâtiment sera coiffé d’une toiture verte totalisant 1 800 m². Enfin, les toitures doivent permettre la récupération des eaux de pluie, et requièrent la classe de sécurité contre l’incendie BRoof(t1).

 

Le service de conseil en toiture de SOPREMA apporte son aide

 « Pour les bâtiments publics, je suis toujours à la recherche de matériaux très solides et durables, qui nécessitent peu d’entretien et garantissent une longue durée de vie », déclare Jan Peeters, copropriétaire du cabinet d’architectes Peeters, Van Gils & Verdonck. « Le grand défi dans ce projet était de trouver un système de toiture adapté à toutes les différentes assises et finitions. Nous connaissons SOPREMA depuis de nombreuses années, et savons qu’ils peuvent proposer un système de toiture adapté ou même plusieurs options pour toutes ces variantes de toit et les points d’attention correspondants. C’est pourquoi nous avons volontiers recours à eux dans des appels d’offres publics qui le permettent. Nous nous référons toujours aux fiches techniques de SOPREMA, qui sont bien rédigées et présentent clairement les qualités du produit. » 

 

« Nous savons que SOPREMA peut proposer un système de toiture adapté ou même plusieurs options pour toutes les variantes de toit et les points d’attention correspondants, pour un prix correct de plus »

Jan Peeters, copropriétaire du cabinet d’architectes Peeters, Van Gils & Verdonck

 

« De plus, nous pouvons compter sur l’aide du service de conseil en toiture de SOPREMA », renchérit Jan. « Pour chaque application, ils ont proposé une combinaison de produits que nous avons ensuite pu tester dans l’équipe de construction. Enfin, toutes les toitures plates sont équipées d’un pare-vapeur Sopraglass PB TF et d’une sous-couche Soprastick Venti FF. Par-dessus ces couches, les structures sont différentes. Les terrasses intermédiaires n’ont pas été pourvues d’une couche d’isolation, mais bien d’une bonne couche de finition : Sopralene Optima. Sur l’aire de jeu, on a prévu des supports de carrelage avec des dalles de béton servant de couche de lestage par-dessus. Les toitures vertes ont reçu une couche de finition Sopralene Optima Garden et, sur les pans de toiture exposés, a été appliqué du Sopralene Optima en version blanche collé sur l’isolation PIR ou, sous les groupes de ventilation, sur du verre cellulaire pour apporter une résistance supplémentaire. 

 

Un système de toiture performant, bien isolé et durable au juste prix

Le Sopralene Optima en version blanche a été délibérément choisi pour les toitures autoportantes. L’intention est de réfléchir autant de lumière solaire que possible afin d’éviter qu’une trop grande quantité de chaleur ne pénètre via la toiture. La couleur blanche offrira également une réflexion supplémentaire lorsque des panneaux solaires seront installés ultérieurement en toiture. Ceci s’inscrit aussi parfaitement dans l’objectif de durabilité. Des coupoles et un système de sécurité en toiture pour faciliter l’entretien du toit sont prévus comme éléments supplémentaires. « Les produits se prêtent bien à la finition soignée des rehausses et des coupoles », explique Jan. « Cela dépend bien sûr aussi grandement des installateurs mais, là aussi, SOPREMA se soucie de ses partenaires en leur proposant régulièrement des formations complémentaires. La qualité d’exécution de ce projet est donc excellente. » 

 

En bref, en 2020, les quelque 450 bambins et élèves de De Kleine Wereld se retrouveront après les vacances de Pâques dans une toute nouvelle école : moderne, économe en énergie et équipée des toutes dernières technologies. « Et d’un système de toiture très performant », ajoute Jan. « Les 22 locaux de classe et la salle de gymnastique sont bien isolés, tous les dispositifs pour la récupération des eaux de pluie ou la pose d’une toiture verte sont en place. Et pour un prix correct, en plus. Au fait, je suis convaincu que les systèmes de toiture se révéleront très avantageux en matière d’entretien sur le long terme. Moyennant un entretien régulier, cette toiture durera facilement trois à quatre décennies ». Mission de durabilité accomplie !