Tout ce qu’il faut savoir pour isoler son habitation selon les règles PEB

EPB wetgeving

 

La directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments, ou directive PEB, est une directive de construction publiée le 16 décembre 2002 par le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne. Conformément à cette directive, tout bâtiment situé sur le sol de l’UE doit répondre à des exigences strictes en matière d’énergie. Que cela signifie-t-il concrètement ? La réponse est simple : dès 2021, toute nouvelle construction bâtie au sein de l’Union européenne devra afficher une consommation en énergie quasi nulle et répondre à la norme Q-ZEN (« quasi zéro énergie »). Les personnes décidant de construire une nouvelle habitation avant cette date sont quant à elles encouragées à respecter par avance les futures exigences PEB.

Que dit précisément la directive PEB ?

La directive PEB vise à encourager les acteurs du secteur de la construction à tenir compte de divers aspects, tels que les conditions climatiques et les particularités locales, lors de l’élaboration de leurs projets. Elle fixe pour ce faire un certain nombre d’exigences, à commencer par :

  • l’obligation de faire certifier la performance énergétique des bâtiments ;
  • et l’obligation, pour les bâtiments neufs, de respecter des exigences minimales en matière d’isolation.

Si vous envisagez de (faire) isoler une nouvelle construction, vous serez donc contraint de respecter ces exigences à lettre. Dès 2021, celles-ci deviendront d’ailleurs la norme de construction partout en Europe.

Attention : les exigences d’isolation varient selon le type de bâtiment à isoler et ne sont pas identiques pour les bâtiments résidentiels et non résidentiels.

Nouvelles habitations Q-ZEN

À partir de 2021, les habitations Q-ZEN situées en Wallonie et à Bruxelles devront afficher un niveau Ew égal ou inférieur à Ew 45, alors qu’il s’élevait encore à Ew 65 en 2017.

De plus, les éléments constructifs d’une habitation Q-ZEN doivent satisfaire à plusieurs exigences en matière d’isolation thermique et présenter les valeurs U maximales suivantes :

  • toitures et plafonds : 0,24 W/m²K
  • murs extérieurs : 0,24 W/m²K
  • sols : 0,24 W/m²K
  • fenêtres (châssis + vitrages) : 1,50 W/m²K
  • vitrage seul : 1,10 W/m²K
  • portes et portails : 2,00 W/m²K

Quid des bâtiments non résidentiels ?

À l’instar des constructions résidentielles, les nouveaux bâtiments qui abritent des bureaux ou des établissements scolaires doivent afficher un niveau Ew égal ou inférieur à Ew 45. Pour les autres types de bâtiments non résidentiels, en revanche, les exigences sont inchangées et restent fixées à Ew 90.

En ce qui concerne les valeurs U des éléments de construction, aucune différence n’est à souligner par rapport aux bâtiments résidentiels. Des valeurs supplémentaires ont toutefois été définies pour certains éléments :

  • briques de verre : 2,00 W/m²K
  • murs-rideaux (châssis + vitrage) : 2,00 W/m²K
  • murs-rideaux (vitrage uniquement) : 1,10 W/m²K
  • parois transparentes/translucides autres que le verre (châssis + partie transparente) : 2,00 W/m²K
  • parois transparentes/translucides autres que le verre (partie transparente uniquement) : 1,40 W/m²K

Quelles sont les autres prescriptions en matière d’isolation ?

Outre les exigences PEB officielles, les autorités régionales insistent également sur une pose correcte (c’est-à-dire étanche à l’air) du matériau d’isolation. Une attention toute particulière doit notamment être accordée aux nœuds constructifs afin d’en garantir une bonne étanchéité. Pour ce faire, l’utilisation de rubans adhésifs spéciaux, de kits et d’accessoires d’étanchéité est essentielle. Enfin, tout matériau d’isolation doit également résister à l’humidité. Un isolant qui est humide voit en effet sa valeur d’isolation chuter de façon drastique.

Des questions au sujet des normes d’isolation actuelles ? N’hésitez pas à nous contacter. Nos spécialistes en matière d’isolation vous répondront volontiers.