Glossaire

A

Adhérence (pose en) : L'étanchéité est posée solidairement sur le béton ou sur l'isolant ; la pose en adhérence suppose une très bonne stabilité du support ainsi qu'une bonne élasticité du revêtement.

Armature : Dans un revêtement d'étanchéité, l'armature a pour fonction de remédier à la viscosité du bitume et joue un rôle de résistance aux poinçonnements statique et dynamique. Mais toutes les armatures n'ont pas la même résistance. Les toiles et voiles de verre, les polyester non tissés et leurs composites sont aujourd'hui les armatures les plus courantes.

Autocollant (ou auto-adhésif) : Les revêtements d'étanchéité auto-adhésifs existent mais demeurent d'un emploi limité en raison des contraintes liées à leur mise en œuvre. Ils constituent cependant une solution intéressante sur isolant en polystyrène expansé.

Autoprotection : Elle est destinée à protéger l'étanchéité de l'action des agents atmosphériques, des U.V., ou de la circulation pour l'entretien. Elle est constituée soit de paillettes d'ardoises colorées ou non, soit de feuilles métalliques minces posées en usine. Les nombreux coloris disponibles assurent une finition esthétique à la toiture.

B

Bicouche (système) : C'est le système le plus utilisé pour les revêtements bitumineux. Il est mis en œuvre sur tous les types de toiture, toutes les pentes y compris pente nulle. La pose de la première couche se fait directement sur le support; la seconde sera posée directement sur la première, également décalée par rapport à la première. C'est le système qui assure une sécurité et pérennité de l'ouvrage optimal.

Bitume élastomère SBS : Depuis 30 ans, le bitume est devenu élastique par l'adjonction de polymères du type SBS (Styrène-Butadiène-Styrène). Cette élasticité lui confère une excellente résistance aux sollicitations du support. Par ailleurs, le vieillissement du bitume est considérablement ralenti, ce qui permet d'en maintenir les qualités plus longtemps.

Bitume modifié : Le bitume est connu pour sa capacité à empêcher la pénétration de l'eau; mais il doit être modifié, c'est à dire amélioré pour lui permettre de résister aux amplitudes de température, au vieillissement et pour rester élastique et souple même à froid.

Bitume oxydé : Première tentative d'amélioration des bitumes apparue avant la deuxième guerre mondiale par oxydation soufflage, destinée à augmenter la plage de température utile.

Broof (t1) : Cf Incendie.

C

Chemin d'accès : Sur les terrasses réputées inaccessibles, il s'agit de matérialiser et de renforcer les passages conduisant aux appareils nécessitant un entretien périodique.

Colle à froid : Colle à base de bitume et de solvants, de charges et d'agents adhésifs, permettant la mise en œuvre d'isolants ou de feuilles d'étanchéité, à température ambiante.

Composite (armature) : Il s'agit d'une armature réalisée à partir d'au moins 2 matériaux différents.

Couche drainante : Dans le cas de terrasse-jardin, une couche drainante assure la bonne circulation de l'eau sous le substrat ou la terre végétale.

E

Elastomère : Cf Bitume élastomère

Elément porteur : Il constitue le premier support sur lequel repose le support proprement dit de l'étanchéité ou de l'isolant thermique. Il peut s'agir de béton armé ou précontraint, de bois ou acier. L'élément porteur peut également être support d'étanchéité.

Enduit d'application à chaud : Cet enduit est obtenu par réchauffage dans un fondoir de pains de bitume et compose une véritable colle chaude pour assurer une parfaite adhérence des couches d'étanchéité. En raison des risques de taches en façade et de sa pénibilité, cette technique est délaissée au profit de la soudure.

Enduit d'application à froid : Cet enduit est nécessaire à la préparation de tout type de support d'étanchéité. Différentes qualités d'enduit sont disponibles afin de répondre aux spécificité des systèmes mis en œuvre (par soudure, par autocollage,…)

Entretien : La pérennité d'une toiture-terrasse nécessite un entretien régulier: nettoyage des évacuations d'eaux pluviales et des trop-pleins, retrait des mousses et végétaux...

Etanchéité liquide : Dans certains cas, la mise en œuvre de membranes d'étanchéité en feuilles s'avère compliquée, délicate voire impossible: balcons, terrasses, gradins, pièces humides, coupoles, formes complexes,.. L'application d'un système d'étanchéité liquide apparaît alors comme la seule solution. Le procédé est tout particulièrement adapté lorsque des surépaisseurs ou des surcharges sont impossibles notamment en rénovation: le poids d'un système d'étanchéité liquide n'excède pas 2 kg/m². Enfin, l'étanchéité liquide est le seul système permettant une circulation des piétons directement sans protection rapportée; les résine d'étanchéité liquide SOPREMA sont commercialisées sous la marque Alsan.

F

Fixé mécaniquement : La première couche est mise en place par des fixations mécaniques à intervalles réguliers. Seuls les joints sont soudés. La seconde couche est soudée à plein. Il s'agit d'une pose en semi-indépendance. Cette technique a l'avantage de réduire les travaux préparatoires et peut être utilisée en réfection de toitures avec ancienne étanchéité conservée mais aussi en travaux neufs: système SOPRAFIX. Sa qualité est principalement définie par la résistance d'arrachement au vent admissible par fixation.

Forme de pente : Ouvrage constitué d'une couche de granulats agglomérés par un liant. Son épaisseur peut varier de façon à donner une légère pente à la surface et à faciliter l'écoulement des eaux pluviales.

G

Géotextile : Feutre tissé ou non en polyester (PET) ou polypropylène (PP). Il est utilisé pour la réalisation des différents écrans.

I

Incendie (classement) : Les revêtements d'étanchéité doivent répondre à la réglementation incendie correspondant à la catégorie du bâtiment. Les exigences se rapportent au comportement au feu des matériaux (réaction au feu, résistance à la propagation). Le classement au feu Broof (t1) est le classement pour répondre à la législation belge concernant le risque incendie provenant de l'extérieur. Ce membranes sont marquées FR.

Indentation : Performance combinant la résistance au poinçonnement statique et la résistance au poinçonnement dynamique.

Indépendance (pose en) : Les risques d'instabilité du support conduisent à choisir de désolidariser l'étanchéité des mouvements du support. On procède dans ce cas au déroulement préalable d'une couche d'indépendance: papier kraft ou voile de verre. La pose en indépendance n'est possible que lorsqu'il y une protection rapportée pour éviter les efforts de soulèvement provoqués par le vent.

Isolation thermique : A l'exception de quelques cas particuliers, les terrasses des bâtiments doivent être isolées. Cette isolation thermique doit être située sur l'élément porteur (les isolants sous dalle sont proscrits). Ces panneaux isolants, à l'exception de l'isolation inversée, supportent le complexe d'étanchéité. Leur choix conditionne la conception du complexe d'étanchéité.

J

Jardin (terrasse) : Terrasse étanchée, recouverte de végétation. L'étanchéité d'une terrasse-jardin nécessite le choix d'un revêtement comportant un adjuvant anti-racine réparti dans la masse bitumineuse. La procédure d'essai en Belgique est conforme à la norme EN 13948. Sauf cas particuliers, la pente admissible varie de 2 à 10 %

M

Monocouche (système) : Comme son nom l'indique, il s'agit d'un système constitué d'une seule membrane dont l'épaisseur est un peu supérieure aux membranes des systèmes bicouches. Cette technique exige une mise en œuvre particulièrement soignée car la jonction des lès doit être parfaite.

Mulitcouche (système) : C'est un revêtement réalisé avec plusieurs couches de matériaux bitumineux; les différentes couches sont collées ou soudées entre elles.

O

Oxydé (système) : Cf Bitume oxydé.

P

Pare-vapeur : C'est un écran de protection contre la migration de la vapeur d'eau; placé sous l'isolant thermique coté local chauffé, il doit protéger l'isolant d'une éventuelle condensation de la vapeur. Il s'agit généralement d'un feutre bituminé ou un film aluminium bituminé dans le cas de locaux à très forte hygrométrie.

Parking : Pour des terrasses-parking accueillant des véhicules de tourisme (et accès occasionnels de véhicules de livraison ou de sécurité), l'étanchéité doit bénéficier d'une très bonne résistance au poinçonnement dynamique. On utilise généralement une membrane armée de polyester non tissé de fort grammage sur laquelle on applique directement un enrobé bitumineux d'au moins 4 cm d'épaisseur.

Pente : 0 à 2 %: pente nulle; 2 à 5 %: toiture plate; 5%: toiture inclinée

Polyester non tissé : Le polyester non tissé constitue une armature souple, solide, élastique (5% d'allongement), particulièrement bien adaptée aux contraintes d'un revêtement d'étanchéité. Ses performances, notamment sa résistance au poinçonnement peuvent être améliorées en jouant sur les différents grammages de polyester (180 g ou 250 g).

Protection : Ouvrage destiné à protéger l'étanchéité de l'action des agents atmosphériques ou de la circulation d'entretien. On parlera de protection rapportée (chape ciment, gravillons, terre) ou d'autoprotection si elle est réalisée en usine directement sur le matériau d'étanchéité.

PVC : Chlorure de Polyvinyle plastifié. C’est surement le synthétique plastomère le plus commun et le plus polyvalent dans toutes destinations

PY : Voir Polyester non tissé.

R

Relevés : Les relevés constituent la partie de l'étanchéité appliquée sur les émergences de la terrasse qui doit être raccordée à la surface courante. Ils doivent faire l'objet d'un soin particulier pour empêcher l'eau de s'infiltrer derrière le revêtement et pour s'adapter aux formes diverses. Le procédé sans flamme FLASHING à base de résine bitumineuse
constitue une solution garantissant une adhérence renforcée du relevé au
support tout en évitant le risque incendie.

Résistance mécanique : Il s'agit de la capacité d'une membrane à résister aux charges d'exploitation (véhicules, piétons), aux intempéries, à la pollution, aux déformations du support direct de l'étanchéité mais également aux poinçonnements accidentels.

Roof-Consulting : Roof-Consulting couvre l'éventail complet de l'assistance technique et commerciale de la création à la pose sur la toiture en terrasse, dans le cadre de nouvelles constructions ou de travaux de réfection.

S

SBS : Styrène-Butadiène-Styrène. Cf Bitume élastomère SBS.;

Semi-indépendance (pose en) : Cette technique assure une bonne diffusion de l'humidité résiduelle tout en absorbant les contraintes du support en réalisant une désolidarisation partielle avec le support. Les différentes méthodes de semi-indépendance dépendent de la nature du support et du mode de mise en œuvre.

Soudure (mise en oeuvre par) : La mise en œuvre de revêtements d'étanchéité est aujourd'hui principalement assurée par soudure au chalumeau à gaz. Dans ce cas, la membrane utilisée est protégée en usine par un film plastique thermofusible; celui-ci sera éliminé par le passage de la flamme du chalumeau laissant apparaître le bitume proche de la fusion.

Support d'étanchéité : Elément de construction sur lequel sera appliqué le revêtement d'étanchéité: élément porteur, forme, isolant, ou ancien revêtement (dans le cas de réparation ou rénovation).

T

Terrasse accessible aux piétons : Sur les terrasses accessibles au public ou sur les terrasses privatives, l'étanchéité doit être performante; le complexe doit présenter une forte résistance au poinçonnement. Un revêtement armé polyester non tissé est particulièrement recommandé. La protection peut se faire par carrelage ou dalles sur plots. Dans ce cas il est préférable de prévoir une pente au moins supérieure à 1%, afin d'éviter les stagnations. En cas de revêtement antidérapant, prévoir une pente minimale de 1,5%.

Terrasse accessible aux véhicules : Cf. Parking

Terrasse jardin : Cf Jardin

Terrasse non accessible : Seul l'accès du personnel technique est prévu pour les vérifications et l'entretien des équipements d'e l'immeuble. Il est nécessaire de renforcer l'étanchéité vers et autour des zones par une membrane ayant une forte résistance au poinçonnement en raison de chute possible d'objet. La protection de la membrane se fera soit par protection lourde rapportée ou par autoprotection minérale.

THF : Solvant utilisé uniquement pour les membranes PVC - soit pour la dilution de PVC liquide ou pour la soudure à froid des lés de membranes PVC

Toiture végétalisée : Toiture terrasse revêtue d'une végétalisation extensive, ayant une pente oscillant entre 2 % à 70 %.

TOLE COLAMINEE : Elle est constituée d’une tôle d’acier galvanisée épaisseur 0.6mm, sur laquelle est colaminée une feuille de FLAGON PVC ou FLAGON TPO non armé.

TPO : Thermo Polyoléfines = FPO Flexible Polyoléfines

V

Valéron : Film de renforcement et armature laminée croisée fabriqué par la Société VALERON. Ce film dispose de caractéristiques mécaniques incomparables en terme de résistance à la perforation, à la déchirure, et aux agents exernes. Il est employé dans la membrane SOPRA STAR et COLPHENE

Voile de verre : Armature à base de fibres de verre qui donne l'armature la tenue désirée

Z

Zone Technique : Cf Chemins d'accès.

Nos coordonnées


Bouwelven 5 - 2280 - Grobbendonk
mail : info@soprema.be
tel : 0032 (0)14 23 07 07
fax : 0032 (0)14 23 07 77
Nous contacter

Les dernières actualités de Soprema

SOPREMA participe à Belgian Roof Day 2017 SOPREMA participe à Belgian Roof Day 2017 08/11/2017

Soprema participe le 24 novembre prochain à un événement

Le team ALSAN participe au Salon de la Copropriété Le team ALSAN participe au Salon de la Copropriété 24/10/2017

Le 23 novembre, c’est première édition du 'Salon

Toutes les actualités