Les services communaux de Hasselt protégés pour longtemps par un toit flambant neuf

Previous Next

 

La finition bitumineuse du toit s’intègre à merveille à la nouvelle aile du centre de services de Hasselt, une construction impressionnante avec ses murs vitrés, sa terrasse sur le toit et ses toitures végétales

La ville de Hasselt a prévu de réunir ses différents services en un seul endroit. À compter de l’été 2018, ses habitants pourront se rendre dans un bâtiment impressionnant qui allie architecture historique et contemporaine. SOPREMA s’est révélé être le partenaire idéal pour fournir à la nouvelle aile du bâtiment un revêtement de toit durable tout en offrant un bon rapport qualité-prix.

Un projet urbain prestigieux avec des exigences de qualité strictes

En mai 2013, il a été décidé de doter Hasselt d’un nouvel hôtel de ville. Il s’agissait d’un projet prestigieux qui rassemblerait sous un même toit la plupart des services communaux, de l’hôtel de ville aux services de police, en passant par le CPAS et les services de protection de la jeunesse. Le choix de l’emplacement s’est porté sur l’ancienne caserne de gendarmerie dans la rue Guffenslaan, notamment en raison du lien direct avec le centre commercial de Hasselt, de son accessibilité aisée et de l’aspect historique de la caserne. Un an plus tard, le projet du consortium Hassalink, une collaboration entre les cabinets Jaspers-Eyers Architects, SAQ Architects, MASS Architects et Michiel Janssen,* a remporté le concours de design. Leur proposition : rénover en profondeur le bâtiment de la caserne, site protégé, et le relier à un nouveau bâtiment d’un volume impressionnant et comptant sept étages ainsi qu’une terrasse sur le toit et un parking souterrain. Une façade inclinée en miroir réfléchira également la nouvelle cour intérieure. 

Garantir la qualité était une priorité pour la finition de la toiture, surtout en termes de durabilité. En s’appuyant sur la relation existante et les projets collaboratifs antérieurs, les architectes ont placé leur confiance dans la qualité des produits SOPREMA et dans leur expertise en matière de construction et de réalisation de toitures. Dès le début, lors de la rédaction du cahier des charges, ils ont donc intégré les spécialistes de SOPREMA au processus de réflexion afin de parvenir au choix adéquat de matériaux. Le point de départ était de respecter les exigences de qualité prédéfinies, car toutes les finitions ne sont pas les mêmes. « Chacun a une préférence pour certains systèmes de toiture », explique Steven Hendrickx, architecte associé chez Jaspers-Eyers Architects. « Cela étant, en vue d’une utilisation intensive des différents types de toitures, nous avons opté pour un système éprouvé, dont la mise en œuvre des différents détails conduira à un résultat durable dans la plupart des circonstances. »   

Un système bitumineux à deux couches qui offre la flexibilité nécessaire

Compte tenu des expériences positives de l’architecte dans le domaine du revêtement bitumineux de toiture, le choix du revêtement de la nouvelle aile s’est donc porté sur les membranes SBS, aussi bien comme sous-couche que comme couche de finition. Dans ce cas, Soprastick Venti FF constitue la sous-couche, principalement parce qu’elle se combine facilement à une isolation avec un système multicouche, ce qui permet de limiter l’épaisseur de l’ensemble. Il s’agit également d’un produit SBS de haute qualité avec un insert robuste qui offre la sécurité nécessaire contre les incendies. Sopralene Optima constitue la couche de finition. Ce produit SOPREMA de qualité offre non seulement la résistance la plus élevée, mais aussi la plus grande durabilité grâce à son pliage à froid de -30 °C. 

L’association momentanée Kumpen-Democo a pu démarrer les travaux de construction dès 2015. L’entreprise Zolderse Dakprojecten (ZDP) a été sollicitée pour réaliser les travaux de revêtement de la toiture. Au-dessus du parking, la partie inférieure du toit présente une finition comme toiture inversée sur environ 1 500 m². Après la pose de deux couches d’étanchéité sur le béton, des panneaux XPS ont été posés et ont ensuite été revêtus d’un sol carrelé. Étant donné qu’une toiture végétale est également prévue, une couche de finition résistante aux racines a été choisie pour les éléments bitumineux. Grâce à l’enduit d’imprégnation sans solvant Aquadere, ZDP a collé le pare-vapeur Soprarock PB P3 TF au support. Les membranes SBS y ont ensuite été apposées. À cette étape, un autre avantage de Soprastick Venti FF et de Sopralene Optima s’est fait sentir : ils peuvent être appliqués rapidement et facilement. En outre, les couvreurs peuvent facilement étancher les éléments de toiture finis à la fin de journée de travail.

Une solution durable et de qualité avec des avantages en plus

Les avantages de cette finition bitumineuse de toiture ne s’arrêtent pas à une finition lisse. Le cloisonnement n’est pas non plus un obstacle. Ce point n’est pas négligeable dans le contexte des toitures végétales prévues, dont les caractéristiques techniques nécessitent de toute façon un système à deux couches. En outre, la membrane bitumineuse résiste aux racines, de sorte qu’aucun film anti-racines supplémentaire n’est requis pour éviter les dommages causés par les toitures végétales. Enfin, le contrôle de l’étanchéité est plus facile et plus sûr avec un système bitumineux qu’avec d’autres systèmes, simplement en y injectant du gaz. « Comme nous construisions en fait trois toits plats différents sur trois niveaux différents, nous souhaitions établir un degré élevé de certitude quant à l’étanchéité de ces toits », explique Steven Hendrickx, architecte associé chez Jaspers-Eyers Architects. « C’est pourquoi, en concertation avec les différents partenaires de construction et les organismes de contrôle, nous avons consciemment et directement opté pour un système bitumineux multicouche qui possède une longue durée de vie. »

La ville de Hasselt peut surtout compter sur le fait que son nouvel hôtel de ville et son nouveau centre de services disposent d’un revêtement de toiture avec un rapport qualité-prix extrêmement élevé et, surtout, une durabilité éprouvée. Que faire en cas de dégâts, ou si des ajustements s’imposent au fil du temps ? Heureusement, le bitume est également facile à travailler. À partir de l’été 2018, les Hasseltois sont parés pour encore quelques décennies.

* SAQ et MASS Architects ont fusionné avec Joris Diliën pour former le cabinet d’architectes UAU Collectiv.

« Parce que nous souhaitions établir un degré élevé de certitude quant à l’étanchéité, nous avons opté pour un système bitumineux multicouche à longue durée de vie. » -Steven Hendrickx, architecte associé chez Jaspers-Eyers Architects.