L'importance d'un bon primaire expliqué en long et en large

L'importance d'un bon primaire expliqué en long et en large

 

Quand vous entendez le mot « primaire », vous pensez sans doute à une peinture primaire, c'est-à-dire la première couche que l'on appose pour assurer un accrochage optimal de la couche de finition. Toutefois, à côté des peintures primaires, il existe également toutes sortes d'autres types de primaires. Ainsi, une toiture doit au préalable être enduite d'une couche primaire bitumineuse de toiture, que l'on appelle aussi vernis d'accrochage ou primaire d'accrochage. Ensuite seulement, la membrane bitumineuse finale peut être posée. Cet article vous apprend l'utilité du primaire et comment reconnaître un bon primaire d'imprégnation.

Quel est le rôle d'un primaire d'imprégnation ?

Un primaire d'imprégnation a pour but de préparer la sous-couche à la pose de membranes bitumineuses. Ce primaire peut être considéré comme un maillon indispensable, nécessaire à un accrochage optimal du revêtement de toiture. Le béton ou la pierre laisse toujours un peu de poussière. En utilisant un primaire, vous êtes assuré d'avoir une bonne couche de fixation.

Quelles sont les caractéristiques d'un bon primaire ?

Un primaire de qualité doit couvrir suffisamment la surface afin que les membranes bitumineuses puissent adhérer à la surface de toiture.

En outre, il est primordial que le primaire utilisé soit spécifique au revêtement de toiture que vous avez choisi. Pour les applications auto-adhésives , vous utiliserez un autre type de primaire que pour des membranes bitumineuses soudées à la flamme.

L'écologie est au rendez-vous

SOPREMA a la volonté de réduire, voire de supprimer, l'usage de solvants et de matières organiques volatiles (M.O.V.) dans ses produits. Ceci résulte d'une combinaison de faits, d'une part de l'obligation de développer des produits durables -apparue il y a plus de vingt ans -, d'autre part, d'un souhait prononcé d'améliorer les conditions de travail des installateurs et de réduire les risques d'incendie. Saviez-vous que SOPREMA a été couronnée du label Ecostruction, spécialement conçu à cet effet, pour ses efforts envers l'écologie. Pour en savoir plus, lisez l'article relatif à notre impact sur l'être humain et l'environnement.

Faites connaissance avec les primaires de SOPREMA

La gamme de SOPREMA vous propose une série de primaires pour toutes les applications bitumineuses. Pour n'en citer que quelques-unes :

Il s'agit d'un produit d'imprégnation à froid, sans solvant. Ce primaire assure la bonne adhérence de membranes bitumineuses soudées.  Le primaire Aquadere s'est vu primé du label Ecostruction. Sans solvant, donc d'un impact réduit sur l'environnement naturel.

Il s'agit d'un primaire d'adhérence à froid prêt à l'emploi, à base de caoutchouc synthétique, de résines et de solvants pour assurer une parfaite adhérence des membranes auto-adhésives. Il est utilisé comme couche d'accrochage des membranes bitumineuses auto-adhésives et convient pour les sous-couches telles que membranes bitumineuses, béton, bois, métal et plastiques résistants aux solvants.

Ce primaire à froid consiste en solvants bitumineux et volatils pour membranes auto-adhésives, bitumes élastomères, solvants volatils et résines. Ce primaire est utilisé comme couche d'accrochage pour sous-couches comme le béton, le bois et le métal afin d'assurer une bonne adhérence des produits bitumineux auto-adhésifs.

Ce primaire est également un primaire à froid.  L'Elastocol 500 est fabriqué à base de bitumes élastomères et de solvants volatils et est utilisé comme couche d'accrochage pour les sous-couches comme le béton, le bois et le métal afin d'assurer une bonne adhérence des produits bitumineux auto-adhésifs.

Vous désirez en savoir plus au sujet de nos différents primaires d'accrochage ? Découvrez tous les détails techniques dans notre dépliant « Primaires, colles et autres produits liquides ».